X

novembre

Une main qui s’ouvre pour l’animal (suite 2)

La semaine dernière la dame était fatiguée, elle ne se sentait pas capable de faire travailler sa main, nous avons fait d’autres ateliers de stimulation, notamment au niveau des membres inférieurs et du tonus postural : Le chien se couche et la dame caresse le chien avec les pieds nus, ce qui est très agréable pour la personne et pour le chien, tout en faisant  fonctionner les chaines sensorielles, musculaires, articulaires, l’équilibre…

Cette semaine, nous reprenons par des soins de brossage, Doug a posé sa tête sur les genoux de la dame, elle brosse d’abord avec sa main gauche, puis ensemble, nous ouvrons sa main droite pour placer le manche.
Elle tient seule la brosse, le mouvement est difficile, alors elle s’adapte et avec les deux mains brosse délicatement la tête du chien.
Le bras se déplie et l’amplitude est un peu plus importante, la brosse est bien tenue par la main.

L’effort était important pour la dame, mais elle s’est concentrée sur le soin et a porté toute son attention sur l’animal pour le brosser en douceur… ainsi, elle s’est autorisée à « faire plus » que ce qu’elle imaginais et ensemble, avec une satisfaction réciproque, nous avons constaté cette belle avancée.

LIRE LA SUITE

Une main qui s’ouvre pour l’animal (suite)

Octobre 2009
Seconde séance avec la dame avec la main crispée.
Après la séance dernière, la main s’était  refermée, je propose à nouveau des caresses, la douceur du pelage du chien détend la main, elle déplie alors deux doigts l’index et le majeur, elle s’aide de l’autre pour ouvrir l’annulaire et l’auriculaire.
Sa main reste dans cette posture et la dame caresse le chien.
Je propose ensuite de brosser le chien, elle me dit qu’elle ne peut pas, puis l’envie est plus forte, nous plaçons  la brosse dans la main. Dans un premier, elle ne la tiens pas, car cette main serrée depuis longtemps a peu de sensation au niveau de la paume.
Je lui place l’oreille très douce du chien dans sa paume, elle ressent la caresse du pelage, la chaleur. La dame serre alors l’oreille et bouge même ses doigts, en me disant “que c’est doux et agréable au touché“.
Nous reprenons à nouveau la brosse, les sensations sont plus importantes, la dame brosse le chien, la praxie est bonne, le mouvement encore très incertain, mais cette main s’était réveillée par l’envie d’avoir de l’attention pour le chien et c’était cela le plus important.

Octobre 2009

Seconde séance avec la dame avec la main crispée.

Après la séance dernière, la main s’était  refermée, je propose à nouveau des caresses, la douceur du pelage du chien détend la main, elle déplie alors deux doigts, l’index et le majeur, elle s’aide de l’autre main pour ouvrir l’annulaire et l’auriculaire.

Sa main reste dans cette posture et la dame caresse le chien.

Je propose ensuite de brosser le chien, elle me dit qu’elle ne peut pas, puis l’envie est plus forte, nous plaçons  la brosse dans la main. Dans un premier temps, elle ne la tient pas, car cette main serrée depuis longtemps a peu de sensation.

Je lui place l’oreille très douce du chien dans sa paume, elle ressent la caresse du pelage, la chaleur. La dame serre alors l’oreille et bouge même ses doigts, en me disant “que c’est doux et agréable au touché“.

Nous reprenons à nouveau la brosse, les sensations sont plus importantes, la dame brosse le chien, la praxie est bonne, le mouvement encore très incertain, mais cette main s’était réveillée par l’envie d’avoir de l’attention pour le chien et c’était cela le plus important.

LIRE LA SUITE

Une main qui s’ouvre pour l’animal.

octobre 2009
Une semaine avant une première séance, j’ai présenté Elsi, la femelle golden dans l’EPHAD.
Après avoir circulé dans la structure, une dame s’intéresse  au chien,  des souvenirs reviennent à propos de son ancien chien  et nous échangeons quelques minutes.
Elle a un blocage du côté droit et sa main est crispée. Cette femme ne veut pas faire d’exercice physique.
Lors de la séance, les ateliers avec Elsi stimulent  la mobilité des articulations par les exercices de soin, l’attention portée permet une bonne coordination, mais tout se fait avec la main gauche.
Je propose à cette dame de caresser avec la main droite, d’abord fermée et avec mon aide, puis le bras se tend.
Après quelques minutes, je propose de l’aider à ouvrir sa main, elle le fait seule à l’aide de l’autre main, les doigts s’ouvrent un peu, la main se détend et la caresse est douce, difficile mais contrôlée.

A la fin de la séance, sa main  reste entre-ouverte, elle est fière, valorisée et me donne rendez-vous pour une nouvelle séance.

octobre 2009

Une semaine avant une première séance, j’ai présenté Elsi, la femelle golden dans l’EHPAD.

Après avoir circulé dans la structure, une dame s’intéresse  au chien,  des souvenirs reviennent à propos de son ancien chien  et nous échangeons quelques minutes.

Elle a un blocage du côté droit et sa main est crispée. Cette femme ne veut pas faire d’exercice physique.

Lors de la séance, les ateliers avec Elsi stimulent  la mobilité des articulations par les exercices de soin, l’attention portée permet une bonne coordination, mais tout se fait avec la main gauche.

Je propose à cette dame de caresser avec la main droite, d’abord fermée et avec mon aide, puis le bras se tend.

Après quelques minutes, je propose de l’aider à ouvrir sa main, elle le fait seule à l’aide de l’autre main, les doigts s’ouvrent un peu, la main se détend et la caresse est douce, difficile mais contrôlée.

A la fin de la séance, sa main  reste entre-ouverte, elle est fière, valorisée et me donne rendez-vous pour une nouvelle séance.

LIRE LA SUITE

Séances de zoothérapie en EHPAD

DSCF0017DSCF0017
azbr_seance37octobre 2009

Les séances avec les structures faisant parties du CIAS (Centre intercommunal d’action social) ont démarré maintenant depuis un mois.
Ce sont les EPHAD de Mordelles, le Rheu et Saint Gilles.
Les deux Goldens ont maintenant créé des relations affectives qui stimulent les résidents dans les ateliers.
Nous  (moi et les chiens), stimulons chacun en fonction de leurs capacités,  dans la bonne humeur.
Les exercices individualisés permettent à chacun de faire de la motricité, travailler la tonicité du buste avec beaucoup de dynamisme car l’animal permet de donner du sens aux efforts.
l’attention portée aux chiens permet même aux résidents d’être complètement concentré sur le soin  à l’animal et demandent à prolonger les exercices.
le contact affectif permet bien-être et réconfort, ils peuvent se permettre le calin, les caresses, embrasser (sur le front).
un dame me dit :» je n’embrasse plus personne, le chien je l’aime bien, je le prend dans mes bras et je peux l’embrasser»
DSCF0017Octobre 2009
Les séances avec les structures faisant parties du CIAS (Centre intercommunal d’action social) ont démarré maintenant depuis un mois.
Ce sont les EHPAD de Mordelles, le Rheu et Saint Gilles.
Les deux Goldens ont maintenant créé des relations affectives qui stimulent les résidents dans les ateliers.
Nous  (moi et les chiens), stimulons chacun en fonction de leurs capacités,  dans la bonne humeur.
Les exercices individualisés permettent à chacun de faire de la motricité, travailler la tonicité du buste avec beaucoup de dynamisme car l’animal permet de donner du sens aux efforts.
l’attention portée aux chiens permet même aux résidents d’être complètement concentré sur le soin  à l’animal et demandent à prolonger les exercices.
le contact affectif permet bien-être et réconfort, ils peuvent se permettre le calin, les caresses, embrasser (sur le front).
un dame me dit : » Le chien je l’aime bien, je le prend dans mes bras et je peux l’embrasser… ».
LIRE LA SUITE

Les animaux de l’association

J’ai toujours vécu avec des animaux, les liens naturels que je peux créer avec eux sont basés sur l’échange et la douceur, ils travaillent  par plaisir et cherchent le contact avec les humains. Ils sont attentionnés, doux et l’éducation qu’ils ont reçu permet à tous de pouvoir avoir une activité avec eux. Ils ont été sélectionné parce qu’ils ne sont pas agressif et ne s’opposent à l’exercice.
LES ANIMAUX MEDIATEURS
Tous les animaux sont suivis par des cliniques vétérinaires, ils subissent régulièrement un examen complet, l’administration des vaccins et vermifuges est vérifié.
Ils sont régulièrement traités contre les puces et parasites.
Leurs nourritures sont suivies et spécifiquement adaptée en fonction des animaux.
DOUG   « DOUGGY »
Doug est un golden retriever de 1 an, il a été sélectionné et éduqué spécifiquement  pour les activités de zoothérapie.
Le chien est l’animal majeur dans la zoothérapie, il le sera d’ailleurs aussi dans mon activité (une femelle golden nous rejoindra au cours de l’année 2009):
Il est le compagnon le plus proche depuis des millénaires, c’est l’un des plus intelligents des animaux de compagnie.
Il a une très bonne faculté d’apprentissage et réagit instantanément aux stimuli de son environnement notamment et surtout des humains.
Il n’attend pas forcément d’être sollicité, il va à la rencontre des personnes et stimule le contact, l’échange et le jeu.
Le golden est un chien non-agressif, très attentionné à l’homme et particulièrement apprécié des personnes dépendantes pour sa fidélité, ses facultés d’adaptation, d’apprentissage et son affection sans limite.
LES CHATS
Des chats sont en cours d’éducation, ils vous seront présentés ultérieurement.
Ils ont un rôle très important pour l’apaisement des personnes.
Le chat, par son ronronnement et son regard hypnotique sécurise, c’est un antidépresseur naturel, selon certaines études, cette faculté de provoquer le relâchement peut même diminuer le rythme cardiaque et la tension artérielle.
LILLY-ROSE
C’est une petite ânesse de Provence, elle est âgée de 6 ans et a été élevée par nos soins, elle est très douce et cherche le contact et les caresses, sa petite taille 90 cm au garrot permet de rassurer.
Elle est très douce, calme et docile, son regard dégage une extrême tendresse.
L’âne permet d’apaiser les personnes et stimule l’envie de se promener avec, de la soigner et de la caresser.
PINOPE  ET  NUAGE
Pinope est une ponette shetland de 6 ans, elle particulièrement adapté aux petits gabarits, elle est très docile et apprécie les soins.
Nuage est un double poney de 7 ans, il est d’une extrême douceur, il est particulièrement délicat, il est en permanence à la recherche du contact et de caresse, il suit systématiquement la personne qui le guide et ne fait pas de refus.
Les deux se laissent facilement guidé, aussi bien en étant à côté qu’en étant monté.
Ils permettent de mettre en place des variantes aux activités de motricités, il donne une possibilité de lien et de contact différent du chien.
Les activités montées sont bénéfique pour l’équilibre,  la coordinationet le repérage dans l’espace, mais on peut aussi mettre en place des séances de relaxations sur les animaux, du travail de concentration en associant « la monte » à des jeux de consigne…
Les prise d’initiatives des usagers et la réussite d’activités permet un travail sur la responsabilisation et la prise de confiance en soi.
A la fin des séances, il s’instaure systématiquement des échanges avec les observateurs, les liens qui s’établissent au fur et à mesure des séances progresseront jusqu’à une complicité qui n’a pas besoin de mots, mais qui peu soigner les maux.
BIQUETTE
L’amie fidèle de Lilly-rose, c’est une chèvre naine très joueuse et joyeuse, elle cherche systématiquement à jouer, le plus difficile étant d’être le plus calme et le plus rassurant possible pour pouvoir la caresser longuement.
LES SEANCES AVEC LE CHIEN PEUVENT SE FAIRE A DOMICILE, EN CENTRE OU SUR DANS LE CENTRE DE L’ASSOCIATION.
LES SEANCES AVEC ANIMAUX DE LA FERME, SE FONT SUR SITE L’ACCES EST ADAPTE AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE.
UN BATIMENT FERME EST EN COURS DE REALISATION POUR UN TRAVAIL EN SALLE AVEC DES SUPPORTS PEDAGOGIQUES.
J’ai toujours vécu avec des animaux, les liens naturels que je peux créer avec eux sont basés sur l’échange et la douceur, ils travaillent  par plaisir et cherchent le contact avec les humains. Ils sont attentionnés, doux et l’éducation qu’ils ont reçu permet à tous de pouvoir avoir une activité avec eux. Ils ont été sélectionné parce qu’ils ne sont pas agressif et ne s’opposent à l’exercice.
LES ANIMAUX MEDIATEURS
Tous les animaux sont suivis par des cliniques vétérinaires, ils subissent régulièrement un examen complet, l’administration des vaccins et vermifuges est vérifié.
Ils sont régulièrement traités contre les puces et parasites.
Leurs nourritures sont suivies et spécifiquement adaptée en fonction des animaux.
DOUG   « DOUGGY »
Doug et Elsi sont des golden retrievers , il ont été sélectionné et éduqué spécifiquement  pour les activités de zoothérapie.
Le chien est l’animal majeur dans la zoothérapie, il le sera d’ailleurs aussi dans mon activité.
Il est le compagnon le plus proche depuis des millénaires, c’est l’un des plus intelligents des animaux de compagnie.
Il a une très bonne faculté d’apprentissage et réagit instantanément aux stimuli  de son environnement notamment et surtout des humains.
Il n’attend pas forcément d’être sollicité, il va à la rencontre des personnes et stimule le contact, l’échange et le jeu.
Le golden est un chien non-agressif, très attentionné à l’homme et particulièrement apprécié des personnes dépendantes pour sa fidélité, ses facultés d’adaptation, d’apprentissage et son affection sans limite.
LES CHATS
Des chats sont en cours d’éducation, ils vous seront présentés ultérieurement.
Ils ont un rôle très important pour l’apaisement des personnes.
Le chat, par son ronronnement et son regard hypnotique sécurise, c’est un antidépresseur naturel, selon certaines études, cette faculté de provoquer le relâchement peut même diminuer le rythme cardiaque et la tension artérielle.
LILLY-ROSE
Association de Zoothérapie du Bassin Rennais - Livret de présentation - image 4C’est une petite ânesse de Provence, elle est âgée de 6 ans et a été élevée par nos soins, elle est très douce et cherche le contact et les caresses, sa petite taille 90 cm au garrot permet de rassurer.
Elle est très douce, calme et docile, son regard dégage une extrême tendresse.
L’âne permet d’apaiser les personnes et stimule l’envie de se promener avec, de la soigner et de la caresser.
PINOPE  ET  NUAGE
Pinope est une ponette shetland de 6 ans, elle particulièrement adapté aux petits gabarits, elle est très docile et apprécie les soins.
Nuage est un double poney de 7 ans, il est d’une extrême douceur, il est particulièrement délicat, il est en permanence à la recherche du contact et de caresse, il suit systématiquement la personne qui le guide et ne fait pas de refus.
Les deux se laissent facilement guidé, aussi bien en étant à côté qu’en étant monté.
Ils permettent de mettre en place des variantes aux activités de motricités, il donne une possibilité de lien et de contact différent du chien.
Les activités montées sont bénéfique pour l’équilibre,  la coordinationet le repérage dans l’espace, mais on peut aussi mettre en place des séances de relaxations sur les animaux, du travail de concentration en associant « la monte » à des jeux de consigne…
Les prise d’initiatives des usagers et la réussite d’activités permet un travail sur la responsabilisation et la prise de confiance en soi.
A la fin des séances, il s’instaure systématiquement des échanges avec les observateurs, les liens qui s’établissent au fur et à mesure des séances progresseront jusqu’à une complicité qui n’a pas besoin de mots, mais qui peu soigner les maux.
BIQUETTE
L’amie fidèle de Lilly-rose, c’est une chèvre naine très joueuse et joyeuse, elle cherche systématiquement à jouer, le plus difficile étant d’être le plus calme et le plus rassurant possible pour pouvoir la caresser longuement.
LES SEANCES AVEC LE CHIEN PEUVENT SE FAIRE A DOMICILE, EN CENTRE OU SUR DANS LE CENTRE DE L’ASSOCIATION.
LES SEANCES AVEC ANIMAUX DE LA FERME, SE FONT SUR SITE L’ACCES EST ADAPTE AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE.
UN BATIMENT FERME EST EN COURS DE REALISATION POUR UN TRAVAIL EN SALLE AVEC DES SUPPORTS PEDAGOGIQUES.
LIRE LA SUITE