X

Page 2

1ère promotion de la formation à la sensibilisation à la médiation par l’animal

20160525_121710

Depuis lundi 23 mai, nous avons commencé la formation de sensibilisation avec une promotion de 5 stagiaires.

Cette première promotion va former 3 professionnelles ergothérapeutes, 1 animatrice et 1 aide médico-psychologique.

Cette formation se déroule sur deux semaines au sein de nos locaux à St Gilles (situé à 20 min du centre ville de Rennes).

Au cours de cette première semaine de formation, les stagiaires ont eu des temps de travail théorique pour  acquérir des outils méthodologiques. Ce travail a pour but de leur permettre de créer des ateliers qu’ils  expérimentent, au sein de notre institut avec nos partenaires à 4 pattes.

20160525_112020

Après cette première semaine de formation, les stagiaires vont retourner dans leur environnement personnel ou professionnel. Ils vont mettre en pratique des ateliers avec l’approche méthodologique. Ils prendront en note les points qu’ils souhaitent travailler au cours de leur deuxième semaine de formation. Ceci dans le but de répondre au plus près à leur demande.

Dans deux semaines, les stagiaires reviendront en formation, afin de retravailler sur les méthodes d’ateliers qu’ils ont mis en place. Cette seconde semaine de formation de sensibilisation a pour objectif d’approfondir les techniques de construction des ateliers et des approches méthodologiques en lien avec les projets individuels de chaque stagiaire.

 

20160525_143622

LIRE LA SUITE

L’institut Umanima dans l’émission Itinéraire de France 3 Bretagne.

Nous vous invitons à regarder un reportage sur l‘Institut Umanima qui sera diffusé dans l’émission « Itinéraire » du « 19/20″, ce mardi 29 mars à partir de 19h15 sur France 3 Bretagne. Nous remercions les participants aux séances et les professionnelles de l’accueil de Jour Casa Diaz du foyer de l’Orgerie à Vern-sur-Seiche ainsi que les enfants et la professionnelle de l’IME (Institut Médico-Educatif) les Ajoncs d’Or à Montfort-sur-Meu pour leur participation à ce reportage.Nous vous transmettrons aussi le lien pour visionner la vidéo à partir de la semaine prochaine.

visuel-jt-340x191-itinerair

LIRE LA SUITE

Umanima participe au Forum Bien-être à Mordelles.

clic mordelles affiche

Nous participons au Forum Bien-être à Mordelles le vendredi 25 mars de 10h00 à 17h00 dans le cadre du « prendre soin de soi ».
Comme indiqué sur le programme, nous interviendrons lors d’une conférence présentant les méthodologies de la médiation par l’animal selon Umanima à 11h00. Nous présenterons des ateliers de mise en situation pratique de médiation par l’animal avec le chien au cours de l’après-midi. Des ateliers d’équithérapie seront présentés de 14h00 à 15h45 à l’extérieur sous notre barnum.

Au plaisir de vous y retrouver.

L’équipe Umanima.
clic mordelles programme
LIRE LA SUITE

Réunion d’information sur les formations du 23.10.2015 par Umanima Formation

– Formation de spécialisation d’intervenant en médiation par l’animal
– Formation de sensibilisation à la médiation par l’animal

 

Retrouvez ci-dessous la vidéo de la réunion d’Umanima Formation concernant les formations à la médiation par l’animal.
En nous excusant pour la qualité de la vidéo, filmée dans la pénombre pour une meilleure visibilité du powerpoint.

Image de prévisualisation YouTube LIRE LA SUITE

Par le biais de la médiation animale, le multi-accueil et la résidence Bel Air de Maure de Bretagne souhaitent réunir jeunes enfants et aînés pour partager et échanger ensemble. Ces rencontres ont également pour but de développer et enrichir les sens des enfants, ainsi que  la coopération et le partage, tout en impliquant leur famille. Pour les anciens, ces rencontres ont pour objectifs de valoriser leurs compétences afin de transmettre savoirs, savoirs-être et savoirs-faire autour des animaux et de créer du lien social.

La rencontre a lieu pendant 45 minutes à la maison de retraite. Quatre résidents ont la responsabilité d’un animal et d’un atelier précis à faire découvrir aux quatre enfants. Ces derniers peuvent circuler librement dans la salle à la découverte des 4 ateliers : nous nous appuyons ici sur le principe de la méthode Montessori, où il est proposé pour chaque enfant de découvrir et d’apprendre à son rythme auprès de chaque résident au moment où il le souhaite.

Mardi 25 février 2014, voici la rencontre de Baptiste (2 ans et 9 mois) et Albert (83 ans).

Albert est assis et tient dans ses bras Domino, le lapin nain. Baptiste est également assis, à gauche d’Albert. Baptiste est sur mes genoux au cours de la séance et il observe avec intérêt Domino. Intimidé, il n’ose pas le caresser. Le regard bienveillant d’Albert et les caresses faites avec douceur sur le pelage de Domino encourage Baptiste à faire comme Albert. D’abord du bout des doigts, c’est rapidement en posant complètement sa main sur le pelage du lapin qu’il le caresse aussi. Pour l’encourager à poursuivre, Albert compte le nombre de caresses qu’il effectue : 1, 2, 3… et 10 ! Complices, Baptiste et Albert se sourient. La séance se poursuit, Baptiste part à la découverte des autres ateliers pendant qu’Albert accueille les autres enfants près de lui. Le bilan de fin de séance arrive. Malgré l’intimidation du grand groupe, Baptiste indique avec sa main l’atelier qu’il a préféré : celui partagé avec Albert pour caresser le lapin ! L’heure du départ est arrivée, Baptiste dit au revoir aux résidents et va faire un bisou à Albert….Suite de ces rencontres le mardi 25 mars 2014!!!

Laurence Prou, intervenante en médiation animale Umanima

IMG_4256

LIRE LA SUITE

La zoothérapie : une aide à la prise en charge des patients déments institutionnalisés ?

La maladie D’Alzheimer est la première cause de dépendance lourde du sujet âgé et le motif principal d’entrée en institution. Elle représente 2/3 des démences. Le rapport de l’HAS1 montre que les approches non médicamenteuses ont un effet positif sur le bien être global, mais n’ont pas été suffisamment évaluées. La médiation animale, ou zoothérapie, fait partie de ces thérapies non médicamenteuses.

La médiation par l’animal a-t-elle un impact sur les troubles du comportement des sujets âgés, déments, résidant en EHPAD ? Permet-elle de diminuer la prescription de médicaments ?

L’étude devrait inclure une vingtaine de patients, résidant dans différents EHPAD d’Ille-et-Vilaine dans lesquelles intervient l’association de zoothérapie «Umanima».Les sujets seront leurs propres témoins puisque le groupe sera évalué avant puis après l’intervention de zoothérapie.

L’évaluation des troubles du comportement, se fera par le biais du Neuro-Psychiatric Inventory (NPI-ES).Le traitement médicamenteux sera également évalué aux mêmes périodes.

 

_DSC0135_1

 

Résultats attendus, portée éventuelle et perspectives de travail :

L’objectif de cette étude est d’évaluer scientifiquement, à l’aide de critères validés, une thérapie non médicamenteuse de plus en plus utilisée en EHPAD. Sont attendus, une diminution ou stabilisation des troubles du comportement chez les résidents bénéficiant de zoothérapie associée, éventuellement, à une limitation de la prescription de psychotropes.

Trois intérêts découleraient alors de ces résultats : Donner du crédit à cette pratique pour en favoriser le développement dans les EHPAD. Sensibiliser le personnel médical à l’approche non médicamenteuse des démences. Diminuer la prescription de médicaments psychotropes aux sujets âgés.

1 HAS« Diagnostic et prise en charge de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées » 2008 

                                                                      Docteur Laure Jouatel et Raphaëlle Voisin, doctorante en médecine                             

LIRE LA SUITE

Les massages sur le dos chien : un travail de la motricité fine avec des balles à picots

Cet atelier a été mis en place afin de solliciter les capacités de motricité fine de Maryse. Un ensemble de gestes s’incluant dans le quotidien de la personne font appel à cette fonction motrice: mettre un bouton, faire un lacet… . Chantal, aide soignante, a noté des difficultés pour remettre des boutons, lors de l’habillage. Un ensemble d’ateliers ont été mis en place pour répondre à cette demande.

Le chien est allongé sur une table attendant une séance de massage. L’exercice est réalisé avec des balles à picots. Les capacités motrices telles que la coordination, la dissociation, avoir une gestuelle précise sont autant de capacités sollicitées au cours de cet atelier. Balle en main, Maryse fait rouler doucement la balle sur le dos du chien. En utilisant l’ensemble de ses doigts, Maryse parvient à maîtriser l’objet, des parties du chien les plus longues au plus petites, Maryse la fait rouler, avec les deux mains puis avec une seule main. De la tête à la queue, de la cuisse aux coussinets, Lila est détendue.

photo2_042

Après plusieurs séances, la dextérité de Maryse a progressé. La gestuelle est de plus en plus précise et fluide. Maryse parvient à maîtriser la balle quelque soit la main sollicitée et la trajectoire demandée. Ainsi, comme sur la photo, la balle orange monte vers la tête, tandis que la balle bleue utilisée avec l’autre main descend vers la queue. Les gestes sont dissociés tout en gardant la maitrise des balles. Finalement, Maryse tout en faisant des massages à Lila a réalisé un travail visant à améliorer sa motricité fine.

Dorénavant, ouvrir la boite à croquettes pour récompenser Lila ou bien encore remettre les boutons d’une veste sont des gestes qui redeviennent possibles.

                                         Yvonnick Marmignon, intervenant Umanima , médiation animale

LIRE LA SUITE

Cet article a été écrit par les participants aux séances du foyer de l’Orgerie, établissement pour personne IMC (Infirmité Motrice Cérébrale)

DSC02290

Depuis octobre 2011, Laurence Prou, psychomotricienne, zoothérapeute, de l’association UMANIMA, intervient à l’accueil de jour »Casa-Diaz », situé à Vern-sur-Seiche, un mercredi sur deux de 10 heures 45 à 11 heures 45. Elle vient accompagnée d’un golden retriever, Gaya, d’un lapin nain, Domino, et d’un cochon d’Inde, Skippy.
Par le biais de l’animal, nous travaillons divers objectifs :
– la mobilisation des membres supérieurs et inférieurs
– la respiration
– la confiance en soi, l’estime de soi
– la concentration
– la motricité fine
– la marche

Ces objectifs, que nous fixons avec Laurence Prou, sont en lien avec notre projet personnalisé, pour faciliter nos gestes dans la vie quotidienne notamment lors des repas, la conduite de nos fauteuils roulants électriques, de la préparation de l’activité cuisine (éplucher les légumes…)
La zoothérapie est complémentaire à nos séances de kiné. Cette activité nous apporte des choses différentes, nous ne travaillons pas de la même façon, c’est plus ludique.

Pour nous, le contact avec l’animal est apaisant, réconfortant. La séance stimule nos sens, notre mémoire. Nous aimons beaucoup cette relation avec Gaya, Domino et Skippy pour la douceur du toucher, leur calme.

           Foyer de l’orgerie, ADIMC 35, Vern-sur-Seiche

LIRE LA SUITE