La médiation par le cheval ; les débuts de Bob et Pinope, deux poneys vecteurs d’envies et d’échanges.

IMG_0269

C’est fin février que nous avons débuté un programme novateur, celui de la médiation par le cheval au sein des établissements. Tout comme avec le chien, les bienfaits de la médiation par le cheval auprès de publics en difficultés sont reconnus et des lieux ont été aménagés pour cette pratique. Néanmoins, de nombreux établissements où résident ces publics sont confrontés à différentes contraintes qui freinent leur mobilité vers des structures extérieures. Face à ce constat, nous avons eu l’idée d’amener ce type de médiation à leurs portes.

Chaque mardi après-midi, Bob et Pinope, deux poneys d’Umanima, embarquent dans le camion aménagé spécialement pour eux et pour contenir tout le matériel nécessaire à la séance de médiation, direction le foyer d’accueil médicalisé de HANDAS à Noyal Chatillon sur Seiche (35). Nous installons alors notre structure devant l’entrée de l’établissement. (Carré d’exercice sécurisé, matériels pédagogiques, lève personne installé sur le camion : Cavalèv). Pendant deux heures et selon la même méthodologie que les séances avec le chien, nous intervenons auprès de six résidents.

Les premières séances ont été marquées par l’envie croissante des résidents d’entrer en relation avec autrui par le biais de nos deux poneys.

Pinope, la shetland (poney d’1 m 10) excelle dans ce rôle de « donner envie ». En effet, par son approche spontanée, sa petite taille et sa douceur, cette proximité amène les personnes à vouloir partager ce qu’ils ressentent à son contact. Par des regards, des sourires, des rires, des cris de surprise, des mains prises… ; Alban, Paméla, Gwénaël, Véronique, Mona et Fabien communiquent leur ressentis et envies avec les accompagnants de la structure et nous-mêmes.

De son côté, Bob, le grand poney, par sa masse et son calme, rassure. Sur son dos, ils se laissent aller, se laissent porter, leurs visages s’ouvrent et se détendent, ils observent d’un autre point de vue leur environnement, se centrent sur les mouvements. Tout cela les amène alors à un état d’apaisement global favorisant une disponibilité à communiquer et partager leurs envies.

Après 6 séances, une relation de confiance existe entre chacun de nous (résidents, accompagnants, équidés, intervenants) Cette confiance installée optimise la réalisation des ateliers proposés ; et à terme, permet de tendre vers les objectifs individualisés de chacun en lien avec leurs besoins du quotidien.

Pour chacun d’eux, nous mettons en place des ateliers personnalisés permettant de travailler sur des objectifs en lien avec leurs projets individuels tels que : développer les demandes et les prises d’initiatives par la valorisation de soi, permettre un temps d’apaisement et de bien-être pour faciliter l’expression des ressentis, favoriser un relâchement et une détente musculaire ; et travailler sur la posture et l’équilibre. Nous développerons et illustrerons dans un prochain article la manière dont nous répondons à l’un de ces objectifs.

 

Alexandra SERILLON, monitrice d’équitation ;

Marjolaine DUVAL, intervenante Umanima