La triangulation personne / animal / intervenant Umanima

Les trois acteurs d’un projet d’accompagnement par Umanima sont :

  • les personnes accompagnées avec leur singularité
  • l’intervenant professionnel de l’association
  • l’animal-médiateur

Pour la construction du projet de médiation, il faut pouvoir poser un diagnostic de départ (situation de la personne, problématiques, environnement, etc.),  avoir des objectifs d’apprentissage ou d’évolution, avoir des supports pédagogiques avec des objectifs opérationnels et des grilles d’observation pour évaluer et affiner l’évolution des objectifs si nécessaire. Ces objectifs sont fixés en fonction des apports spécifiques de l’animal, en adéquation avec les besoins identifiés chez les personnes suivies :

  • L’animal va apaiser, rassurer la personne.
  • Il va favoriser le contact et l’échange, aider à recréer des liens sociaux et donc redonner une place et une fonction (une utilité).
  • Dans des moments de stress, il est un facteur apaisant et limite les angoisses.
  • L’animal est en demande de contact et d’attention. Par cette stimulation il va permettre une meilleure concentration et un maintien accru de l’attention.

La médiation par l’animal constitue une approche globale visant au maintien et au développement de l’autonomie physique, cognitive, psychologique et socio-affective.
Elle procure une grande variété de stimulations grâce à l’intervention de l’animal, capable de réciprocité et d’affection.
L’animal, par son interactivité, maintient les personnes en contact avec leur environnement en stimulant les capacités d’attention, de mémoire, de concentration et en créant un but et une motivation pour les activités motrices à faire avec et pour lui.

2014-03 Mars Umanima (29)

L’animal stimule les 5 compétences socles (définies par Hubert Montagner, chercheur universitaire) de chaque personne accompagnée, compétences qui permettent les échanges actifs:

  • L’attention visuelle soutenue
  • L’élan à l’interaction
  • Les comportements affiliatifs
  • L’organisation structurée et ciblée du geste
  • L’imitation

C’est à partir de ces cinq supports de stimulation que se construit le travail de médiation par l’animal, il se produit des interactions en rapport avec chacun d’eux.
Les programmes mis en place par Umanima sont systématiquement adaptés aux spécificités des publics qui participent aux séances. Le but est de développer l’autonomie et la valorisation individuelle, de façon pérenne et exploitable en dehors des séances.

Umanima travaille ainsi sur :

Moteur :

  • La motricité, l’amplitude
  • L’équilibre
  • La prévention des chutes
  • La posture
  • Le tonus
  • La respiration
  • L’adresse
  • La coordination
  • La dissociation

La sensorialité :

  • odorat
  • audition
  • vision
  • toucher
  • goût

Cognitif :

  • La mémoire
  • Le repérage espace-temps
  • La latéralité, le schéma corporel
  • La gnosie (reconnaissance, perception des objets)
  • La praxie (mouvement réalisé vers un but), l’organisation
  • La compréhension, l’assimilation

Psycho-affectif :

  • L’estime de soi
  • La communication
  • L’attention, la concentration
  • L’émotion, l’affect