Sans titre

L’équipe d’Umanima

Principe de recrutement / équipe pluridisciplinaire

L’équipe pluridisciplinaire Umanima est constituée de professionnels qualifiés et expérimentés, issus du secteur médical, du secteur social ou médico-social (éducateurs spécialisés, psychologue, psychomotricienne, assistante sociale, moniteurs éducateur, infirmière…) qui ont suivi une formation de spécialisation en médiation par l’animal. Ils sont tous spécialisés dans l’accompagnement d’un public spécifique, concerné par la médiation par l’animal. Chaque intervenant met à profit ses compétences spécialisées auprès des autres afin de prendre en compte les spécificités des problématiques de tous les participants et de permettre une approche pluridisciplinaires des situations.

Conseillers extérieurs / référents

Umanima bénéficie du soutien régulier de référents spécialistes, en complément des équipes d’intervenants. Ces référents, membres de l’association et impliqués dans notre projet, apportent un regard professionnel extérieur, d’affiner l’analyse de la situation et des besoins et de favoriser les échanges pluridisciplinaires pour une meilleure compréhension et une réponse complète, adaptée au mieux à chaque auquel l’association est confrontée.

 

Agnès ORGEAS – Psychologue –

  • Diplômée de l’université d’Aix en Provence
  • DESS de psychologie clinique et psychopathologie.
  • D’obédience analytique, Agnès ORGEAS a aussi suivi des formations de PNL (programmation neuro-linguistique), thérapie travaillant sur la structure psychosomatique et des décodages biologiques, qui mettent l’accent sur le ressenti et les émotions.

« Etre dans une relation thérapeutique où la parole et les silences sont rois, demande des capacités d’élaboration que tous n’ont pas. Il y a souvent des préalables à pouvoir dire et se dire. La médiation par l’animal peut offrir cela. Par ailleurs, si la parole peut libérer, elle peut aussi avoir des effets oppressants, ce n’est pas toujours le meilleur outil à un mieux être.

Le langage n’est pas que la parole,  la médiation par l’animal est un outil, un support, un médiateur à la relation à soi, aux autres, au monde. Entrer en contact avec l’animal, c’est entrer en contact avec soi, avec la particularité que ce médiateur est vivant. Par rapport aux autres supports thérapeutiques, c’est une plus-value, car l’animal va lui aussi entrer en relation, en interaction, avec tout ce que cela peut produire. Les effets sont directs, le retour est immédiat, sans fioriture, sans méandre. L’animal est particulièrement sensible aux multiples formes de langage (langage du corps, émotionnel, ressenti…), il répond sur ce registre et peut entrer en relation avec les publics les plus en difficulté. Il est aussi un support à l’identification et aux projections. »

 Jean VILLAIN – Infirmier, spécialisation psychiatrie –

  • Depuis 1979 : Infirmier psychiatrique diplômé d’Etat dans l’établissement l’envol (structure d’accueil pour personnes toxicomanes, ayant pour mission la mise en place de traitements de substitution).
  • Infirmier de liaison sur le secteur de la ville de Rennes, ayant pour mission d’intervenir auprès des professionnels de la santé  et du social, pour la coordination de l’accompagnement global de personnes, qui nécessitent des soins spécialisés

«Les animaux prennent une grande place dans l’organisation de mon activité professionnelle. Ce lien très puissant est une sorte de garde fou, qui permet de dépasser les angoisses de la solitude. L’animal devient indissociable de la personne dans une relation qui peut aller jusqu’au fusionnel. Dans les situations d’errance extrême, c’est l’animal qui montre le chemin, il est structurant et permet de rendre de rendre possible le rapport avec les humains. Puisqu’il vit le maitre vit. »

 

Gerald LEGOFF  – Kinésithérapeute –

  • Diplômé  de l’école de kinésithérapeute de Rennes en 1986
  • Diplômé de l’école  d’ostéopathie de Paris IWGS en 1994
  • Ostéopathe à Rennes depuis 1994

« Cette nouvelle approche thérapeutique favorise le développement sensitivo-tactile,  locomoteur et émotionnel. Elle doit dorénavant intégrer l’arsenal thérapeutique des acteurs de santé. C’est dans l’esprit d’une équipe encadrant le patient, qu’il faudra considérer la médiation par l’animal, comme complémentaire aux soins déjà prodigués. Dans cette relation encadrée avec les animaux, elle permet d’améliorer sensiblement la coordination des gestes, la finesse de la préhension, la sensibilité palpatoire et stimulera les fonctions loco-motrices. Ce nouvel outil, permet de développer des projets avec la motivation et l’enthousiasme de tous patients et équipes encadrantes. »

 

Laure JOUATEL – Médecin coordonnateur EHPAD –

Membre de l’association AGREE Capacité de gériatrie Nantes

« Les approches non médicamenteuses sont multiples et variées. Il est nécessaire aujourd’hui de pouvoir se munir d’une qualité et d’une rigueur méthodologique pour les évaluer. La pratique Umanima est claire : indications, qualité/formation des professionnels, objectifs, durée du programme, fréquence des séances, modalités des évaluations etc… L’objectif étant de démontrer ses effets thérapeutiques. »