Personnes handicapées

 

On peut intervenir avec la médiation par l’animal auprès des personnes ayant des handicaps, enfant ou adulte, qu’ils soient sensoriels, moteurs, intellectuels et/ou mentaux.

Pour chacune des personnes, un projet individuel, incluant des objectifs opérationnels spécifiques est développé et s’insère dans un programme de travail global et pluridisciplinaire.

La création d’un programme d’accompagnement nécessite une étroite collaboration avec tous les professionnels encadrant la personne, ainsi qu’avec son entourage proche.

La règle fondamentale d’un programme mis en place pour une personne handicapée est de  l’observer sans a priori. Cette observation précise est extrêmement importante pour interpréter ses comportements sociaux.

Les personnes handicapées ont tendance à être angoissées et à se replier sur elles-mêmes. Il est donc important de comprendre les spécificités des handicaps et déficiences.

Les premières séances de médiation sont basées sur l’observation des contacts qui vont naturellement se créer avec l’animal et ensuite sur la construction d’ateliers spécifiques en fonction des liens qui se créeront.

Chaque personne est différente et se développe en fonction de ses propres capacités d’apprentissage et de son degré de handicap

Ces séquences d’observations sont ensuite analysées avec l’équipe encadrante et l’entourage afin de mettre en place un programme individualisé.

Dans le cadre du programme individualisé, des séances spécifiques sont  proposées en fonction d’objectifs opérationnels d’acquisition et/ou d’apprentissage, en lien direct avec l’animal (le brosser, faire un circuit d’habilité avec lui) ou indirect (images d’un livre, histoire, jouet avec jeu de saynètes).

Les séances doivent permettre de développer la coordination motrice, d’augmenter  le contrôle des émotions, de favoriser la communication, de gérer la concentration.

L’animal s’avère être  un outil précieux pour diminuer la tendance au retrait de la personne handicapée, il facilite l’entrée en relation et permet de pénétrer sa réalité intérieure ».

On peut aussi utiliser la médiation par l’animal lors de séances pédagogiques. L’animal devient un prétexte pour l’apprentissage de notions telles que le vocabulaire, l’acquisition de la lecture et de l’écriture, la physiologie,  l’éveil à l’environnement…toute autre matière peut être abordée en utilisant de l’image de l’animal, et l’aspect ludique stimulant.

L’animal, en tant que dérivatif de l’anxiété, permet l’expression des émotions et la libération des angoisses et ainsi un meilleur accès aux apprentissages.

Les animaux  favorisent l’attention  et la collaboration, ils aident les participants à se responsabiliser et à découvrir leurs capacités et compétences.

zootherapie, azbr, umanima, mediation animale

Autres publics :