Quand se pencher vers l’avant pour caresser le chien… facilite les gestes de tous les jours

2014-03 Mars Umanima (29)

Photo réalisée à la Résidence le Chemin Vert à Hédé (35)

Ce programme se déroule au sein d’un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) de Saint-Malo.

La venue des animaux est attendue par tous les résidents. Spontanément, les regards, les mots, les mains s’orientent vers Lila, le chien-médiateur. Nous avons ainsi rencontré une dame dont la situation nécessite une aide permanente pour les gestes de la vie quotidienne : le repas, l’habillage, les déplacements. Elle a intégré nos séances.

Les séances de médiation par l’animal ont pour but de lui offrir un espace de communication, de détente mais également un temps durant lequel les capacités motrices et posturales sont sollicitées par « le prendre soin » des animaux .

Cette dame a réalisé des caresses par les pieds. Cet atelier, associé au plaisir sensoriel, permet de stimuler le travail postural afin de retrouver l’appui plantaire. Progressivement, poser les pieds à plat sur le chien puis sur le sol est devenu sécurisant.

Pour caresser et apprécier la chaleur du ventre ou la douceur des oreilles, elle a avancé son buste en décollant son dos. La répétition de ces caresses d’avant en arrière a induit la sollicitation des muscles du buste. Tout en caressant le chien, cette dame a renforcé ses abdominaux, ses cuisses…si importants dans le maintien d’une posture.

Actuellement, nous l’accompagnons toujours pour se pencher vers l’avant, mais elle garde son buste avancé sans soutien de notre part et de plus en plus longtemps.

Ces exercices facilitent les gestes du quotidien. Mettre un gilet ou s’installer dans le lève-personne est devenu plus confortable pour cette dame, qui apporte son aide en avançant son buste, comme elle peut le faire pour caresser Lila.

La séance terminée, nous la raccompagnons à son étage pour prendre sa collation avec les autres résidents qui cherchent du regard la gentille chienne Lila.

Yvonnick Marmignon, intervenant Umanima