Séances de zoothérapie en EHPAD

DSCF0017DSCF0017
azbr_seance37octobre 2009

Les séances avec les structures faisant parties du CIAS (Centre intercommunal d’action social) ont démarré maintenant depuis un mois.
Ce sont les EPHAD de Mordelles, le Rheu et Saint Gilles.
Les deux Goldens ont maintenant créé des relations affectives qui stimulent les résidents dans les ateliers.
Nous  (moi et les chiens), stimulons chacun en fonction de leurs capacités,  dans la bonne humeur.
Les exercices individualisés permettent à chacun de faire de la motricité, travailler la tonicité du buste avec beaucoup de dynamisme car l’animal permet de donner du sens aux efforts.
l’attention portée aux chiens permet même aux résidents d’être complètement concentré sur le soin  à l’animal et demandent à prolonger les exercices.
le contact affectif permet bien-être et réconfort, ils peuvent se permettre le calin, les caresses, embrasser (sur le front).
un dame me dit :» je n’embrasse plus personne, le chien je l’aime bien, je le prend dans mes bras et je peux l’embrasser»
DSCF0017Octobre 2009
Les séances avec les structures faisant parties du CIAS (Centre intercommunal d’action social) ont démarré maintenant depuis un mois.
Ce sont les EHPAD de Mordelles, le Rheu et Saint Gilles.
Les deux Goldens ont maintenant créé des relations affectives qui stimulent les résidents dans les ateliers.
Nous  (moi et les chiens), stimulons chacun en fonction de leurs capacités,  dans la bonne humeur.
Les exercices individualisés permettent à chacun de faire de la motricité, travailler la tonicité du buste avec beaucoup de dynamisme car l’animal permet de donner du sens aux efforts.
l’attention portée aux chiens permet même aux résidents d’être complètement concentré sur le soin  à l’animal et demandent à prolonger les exercices.
le contact affectif permet bien-être et réconfort, ils peuvent se permettre le calin, les caresses, embrasser (sur le front).
un dame me dit : » Le chien je l’aime bien, je le prend dans mes bras et je peux l’embrasser… ».